Petit bilan 2020 de mes découvertes

Hellow les strangulots !

L’année passée, je vous avais concocté un petit bilan de mes découvertes. Et j’avais bien envie d’en refaire un !

Alors, on boucle sa ceinture sous-marine et c’est parti pour une descente en eaux profondes.

Du coté lecture….

Alors que je n’avais lu qu’une vingtaine de bouquins l’année passée, j’en ai lu 41 cette année ! Une belle progression, sans doute aidée par le confinement mais aussi mes participations au Pumpkin Autumn Challenge et au Prix imaginales des bibliothécaires. Côté Pumpkin Autumn Challenge, je retiens surtout Boudicca, Lockwood and co et le livre Un monde de magie, consacré à l’exposition Harry Potter, organisée par la British Library. J’ai fait de merveilleuses découvertes grâce au Prix imaginales des bibliothécaires notamment avec Les Furtifs de Alain Damasio, science-fiction politique hyper bien pensée, et par Chevauche-brumes que je qualifie de « belle fantasy comme on les aime ». Mais étonnamment, c’est le seul livre que je n’ai pas du tout aimé (mais vraiment pas), Mers Mortes, qui a gagné le prix ! Bon…je ne peux cacher que j’étais déçue du résultat. Néanmoins, je me suis déjà inscrite pour participer cette année et cette fois, il y aura également un prix pour les BD !

En 2020, j’ai complètement été happée par la suite des aventures de La Passe-Miroir que j’avais mis sur pause après la lecture du premier tome. J’ai adoré cette saga où là aussi l’imagination est fertile, avec une nette préférence pour le tome 3 La mémoire de Babel. J’ai découvert Marie Vareilles avec La vie rêvée des chaussettes orphelines, dans un autre registre avec une histoire plus terre à terre mais très émouvante.

Je me suis remise à Terry Pratchett dont j’avais déjà adoré La Huitième Couleur, en lisant (ou en écoutant plutôt) De bons présages, écrit avec Neil Gaiman. Deux auteurs que j’aimerais découvrir davantage ! Mon maristiti est un immense fan de Sir Pratchett, je suis donc bien influencée mais ce n’est pas pour me déplaire, car j’ai adoré le premier épisode du Disque-Monde et De bons présages était également génial ! J’ai ri à de nombreuses reprises pendant ma lecture. J’ai également beaucoup ri avec la série des Bloody Harry.

J’ai fini l’année avec un énorme plaisir en lisant l’Ickabog, de J.K. Rowling qui a rencontré toutes mes attentes. Cette fin d’année, j’ai également découvert la BD Les 5 Terres que j’ai vraiment adoré.

Du côté cinéma…

Bon, évidemment, comme la terre entière, je n’ai pas fait énormément de sorties au cinéma. Mais avant le grand vous-savez-quoi, j’ai pu voir La Reine des Neiges II au cinéma, accompagnée de ma grande filleule chérie, et nous avons toutes les deux adoré. Je l’ai trouvé beaucoup plus enjoué que le premier, amadouant avec efficacité le public adulte. Visuellement, il était magnifique…J’ai encore les images en tête tant certains moments m’ont marqué.

Pour la Saint-Valentin – quelle drôle d’idée avec le recul! -, nous avons vu Parasite. C’est un film qui reste en tête, qui déroute. J’aime ce genre de cinéma, percutant. Dans un autre registre, j’ai beaucoup apprécié Les filles du docteur March (Little Women) qui m’a rappelé de bons souvenirs d’enfance. Au cinéma, j’ai également vu Duelles, un film belge tiré d’un roman de Barbara Abel (Derrière la haine), un suspens angoissant à souhait. Une belle découverte. Pendant l’été, j’ai pu également voir Tenet sur grand écran. J’ai beaucoup aimé l’histoire et j’ai adoré me plonger dans cet univers. Visuellement, il y a des scènes incroyables. Il vaut le coup d’oeil.

Netflix a été mon ami pour mon visionnage de films et j’ai donc été marqué par quelques films dont Marriage Story, Call me by your name, Une merveilleuse histoire du temps (qui m’a arraché de nombreuses larmes) et Nocturnal Animals, film psychologique très perturbant avec un casting aux petits oignons. J’ai adoré ces quatres films et ils font partie de mes meilleurs visionnages sur la plate-forme. J’ai vu pour la première fois Le Voyage de Chihiro et j’ai été un poil déçue. Il faut dire que j’en avais tellement entendu parler, que j’en attendais sans doute plus !

J’ai succombé à quelques documentaires musicaux aussi, le sublime Amy dont je n’avais pas pu m’empêcher de vous parler, le sympathique Miss Americana consacré à Taylor Swift et Presque Trop montrant le succès et les angoisses de BigFlo et Oli.

Il y a eu quelques flops aussi cette année notamment avec Dans les herbes hautes, tiré d’un roman de Stephen King, que je n’ai pas du tout aimé, et à mon grand regret Mulan le film. J’aime tant Mulan le dessin animé avec cette héroïne qui bosse dur pour être l’égale de l’homme alors cette histoire de shi là qui saccage tout le côté féministe…NON NON NON.

Du côté séries…

C’était clairement une année Modern Family pour moi. Gros coup de cœur pour cette série drôlissime et cette famille attachante !

L’année avait déjà bien commencé avec un coup de cœur aussi pour Atypical, une série douce et rigolote racontant le quotidien d’un adolescent autiste et de sa famille.

Je me suis aussi plongée dans deux séries tirées de romans que j’avais dévoré en étant enfant : Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire et His Dark Materials (À la croisée des mondes). J’ai trouvé la première très sympa et Timburtonesque mais un rien répétitive. Et la deuxième était bien fidèle à mes souvenirs, un ravissement !

Parmis mes autres visionnages, je retiens aussi surtout Umbrella Academy, The Crown (et la série documentaire The Royal House of Windsor en complément) qui brille par sa réalisation soignée, sa B.O. et son casting de rêve et Samuraï gourmet, une série japonaise un brin déjantée. Elle raconte l’histoire d’un homme à la retraite qui passe sa vie au restaurant et apprend à ne pas se laisser faire grâce à son samuraï intérieur. Qu’est-ce que j’ai ri devant cette série (j’ai aussi beaucoup bavé!)

Quand j’ai besoin d’un petit coup de boost et de bonne humeur, je me réserve toujours un épisode de Queer eye !

Et pendant les fêtes, j’ai savouré Dash&Lily comme un petit bonbon et Home for Christmas et son ambiance norvégienne.

Dans les flops, les dernières saisons de You et de la Casa de Papel m’ont laissé un goût d’amertume. Je ne sais pas encore si je regarderai les suites respectives.

Du côté musical…

Pas de concert cette année, évidemment, mais j’ai quand même fait des découvertes musicales vraiment sympas.

Suzane, dont je vous ai déjà parlé, a été ma découverte de l’année, aux coudes à coudes avec L.E.J. et leur album Pas peur. Je les ai écouté en boucle et en boucle et en boucle…

The Killers, mon groupe de rock alternatif chouchou que je suis assidument depuis 2008 a sorti un nouvel album The Imploding Mirage que j’ai également beaucoup fait tourner, avec un gros coup de coeur pour la chanson My Own Soul’s Warning. Au rayon anglophone, Billie Eilish a continué à me fasciner. Et Dua Lipa et son Future Nostalgia m’a mis d’excellente humeur quand le moral était en berne au premier confinement.

Pendant l’été, gros crush sur la chanson Coup de Blues / Soleil de Bigflo et Oli qui a mis un coup de fraîcheur dans ma playlist. Les paroles me parlent énormément.

Quelques morceaux de Pomme m’ont également beaucoup marqué. Aimée, le dernier album de Julien Doré, a été un véritable coup de coeur.

Et puis dans un autre registre, j’ai découvert avec joie Les Fatals Picards, du rock français humoristique qui me fait bien délirer. Je conseille !

On a aussi vu sortir cette année, un nouvel album de Paul McCartney (McCartney III) et un sublime « best of » de John Lennon (Gimme some truth.)

J’ai des goûts vachement éclectiques ^^’

Du côté jeux vidéos…

J’avais annoncé dans mon bilan de 2019 mon envie de jouer à Life is Strange 2. C’est chose faite et ça a été un immense coup de coeur. Je vous avais parlé de Life is Strange 1 dans un cet article. Le principe est toujours le même sauf qu’on change d’aventure et de personnages. Je suis très attachée à l’histoire et aux personnages du premier volet alors j’avais peur qu’un Life is Strange 2 soit une déception. C’était sans compter le talent des développeurs et scénaristes du jeu. Ce jeu est sublime, magnifique et vaut très bien un beau livre ou un film. On est tellement impliqué…Ce jeu est merveilleux ! Sean et Daniel, les héros, sont des personnages adorables et extrêmement bien écrits. Je ne peux que vous partager mon enthousiasme pour ce jeu/scénario à découvrir absolument !

Dans le genre jeu à histoire, j’ai également joué à The Lion’s Song. Un tout autre monde visuellement, qui fait un peu jeu à l’ancienne, pixélisé, mais très poétique et philosophique. On est plongé à Vienne au début du XXe siècle. Les possibilités de jeu ne sont pas énormes comparé à Life is Strange, et les épisodes se jouent assez rapidement mais il y a ambiance particulière, un brin mélancolique, qui donne envie d’y revenir.

J’ai également joué et terminé (merci le confinement) Divinity 2 qui me rappelle beaucoup Dofus dans le gameplay et qui m’a beaucoup amusé.

Du côté des voyages et des sorties…

Si vous êtes arrivés jusqu’ici, je tiens à vous féliciter et à vous remercier pour votre lecture.

Ensuite, l’année a bien évidemment été plutôt limitée en voyages et sorties. J’ai eu la chance de passer deux jours à Londres au mois de janvier. Ce n’est pas la première fois que je vous parle de cette ville à l’ambiance extraordinaire où je me sens curieusement chez moi. Cette fois, j’y allais pour fêter les 30 ans de ma meilleure amie et pour voir la pièce de théâtre Cyrano de Bergerac avec James McAvoy en rôle titre. On s’est pris une claque extraordinaire avec cette pièce, avec un « casting » extrêmement talentueux. Je n’avais jamais assisté à une telle intensité face à des acteurs et je suis rentrée de ce voyage, très impressionnée. J’ai aussi profité pour la première fois du Sky Garden et d’une vue magnifique sur Londres.

En matière de sorties culturelles, il y avait La foire du livre de Bruxelles en mars qui a été particulièrement marquante pour moi cette année. J’ai assisté à une conférence d’Hugo Clément et Gil Bartholeyns qui m’a fait prendre un nouveau tournant dans ma vie, en matière d’engagement écologique et éthique. Cela fera donc bientôt 1 an que je suis devenue végétarienne !

Ensuite, j’ai pu me rendre, entre deux vagues de pandémie mondiale, à une exposition consacrée à Toutankhamon à Liège, profiter de Pairi Daiza (qui m’émerveille chaque fois), dormir dans une bulle à Chimay (je recommande !), passer trois jours en Zélande aux Pays-Bas (une première dans cette région et j’ai adoré !), découvrir la ville de Hasselt (top!) et dormir à la Balade des gnomes, un hôtel aux chambres à thème particulièrement réussi, dans les Ardennes belges, et enfin, j’ai dormi sur une péniche à Liège…attention aux vagues (les vraies cette fois, pas celles de pandémie).

J’ai fait également un nombre incalculable de balades autour de chez moi ! Et même à 5 minutes de chez soi, on fait de belles découvertes.

Le théâtre Playhouse à Londres, Jardin japonais à Hasselt, Nuit en bulle à Chimay, Plage à Sint-Annaland en Zélande

************************

Voilà qui conclut mon année culturelle en 2020, certainement pas exhaustive mais c’est déjà pas mal ! Je dois dire, en relisant ce récap’, que bien que cette année a réservé son lot de problèmes, il y a tout de même eu de bonnes surprises et de petites accalmies.

Je vous souhaite à tous, pour 2021, plein de bonnes découvertes culturelles qu’elles soient littéraires, télévisuelles ou autres…Car finalement, c’est par là qu’on voyage aussi !

A bientôt, à bord du Hellow Submarine

2 Comments

  • sphinxou 11 janvier 2021 at 9 h 49 min

    Un très joli bilan ! 🙂 Belle année à toi 🙂

    Reply
    • Hellow Submarine 11 janvier 2021 at 10 h 23 min

      Merci pour beaucoup pour ton commentaire ! Meilleurs vœux également pour cette nouvelle année ✨

      Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :