Point lectures de ce début 2020

Bonjour le plancton,

J’espère tout d’abord que votre confinement ou semi-confinement ou semblant de confinement (tout dépend de votre situation et de vos décideurs) se passe bien.

Je vous propose aujourd’hui de faire le tour de mes lectures de janvier à aujourd’hui, sachant que je suis un petit escargot lecteur. Je me suis fixée comme objectif de lire 50 livres cette année mais ça risque d’être compliqué même si mon rythme progresse pas mal avec le confinement.

Les derniers jours de nos pères – Joël Dicker

Résumé repris de Babelio : Londres, 1940. Soucieux de pallier l’anéantissement de l’armée britannique à Dunkerque, Winston Churchill a une idée qui va changer le cours de la guerre: créer une branche noire des services secrets, le Special Operation Executive (SOE), chargée de mener des actions de sabotage et de renseignement à l’intérieur des lignes ennemies et dont les membres seraient issus des populations locales pour être insoupçonnables. Du jamais vu jusqu’alors.
Quelques mois plus tard, le jeune Paul-Émile quitte Paris pour Londres dans l’espoir de rejoindre la Résistance. Rapidement recruté par le SOE, il est intégré à un groupe de Français qui deviendront ses compagnons de cœur et d’armes. Entraînés et formés de façon intense aux quatre coins de l’Angleterre, ceux qui passeront la sélection se verront bientôt renvoyés en France occupée pour contribuer à la formation des réseaux de résistance. Mais sur le continent, le contre-espionnage allemand est en état d’alerte…
L’existence même du SOE a été longtemps tenue secrète. Soixante-cinq ans après les faits, Les Derniers Jours de nos pères est un des premiers romans à en évoquer la création et à revenir sur les véritables relations entre la Résistance et l’Angleterre de Churchill.

Joël Dicker est un auteur que j’aime beaucoup. Je l’ai découvert, comme beaucoup de lecteurs, avec La vérité sur l’affaire Harry Québert, un livre mêlant savamment littérature et policier qui a fait beaucoup de bruit. Suite à cette lecture, j’ai lu tous ses livres que j’ai beaucoup aimé également. Il me restait juste Le dernier jour de nos pères à découvrir, et je l’ai reçu pour Noël. Ce fut donc ma première lecture de 2020 !

L’histoire prend du temps à s’installer, à nous expliquer le SOE et à nous présenter les nombreux personnages qui composent l’histoire. Dès que les bases étaient posées, je ne pouvais plus lâcher mon livre. Il fallait que je sache le fin mot de l’histoire truffée de rebondissements. La découpe de l’histoire avec de tout petits chapitres et paragraphes donnent encore plus cette envie de lire et d’avancer et permet de suivre facilement tous les personnages, tous attachants.

Un gros point positif, outre les personnages et cette curiosité bien amenée, c’est la plume de Joël Dicker, que je trouve à la fois légère et grave. J’ai beaucoup aimé cette lecture qui m’a rendue à la fois triste et nostalgique et qui nous montre une nouvelle fois la noirceur des hommes et de leur bêtise tout en distillant de l’espoir. J’ai fini ce livre, toute émue et j’étais triste de quitter cette histoire. Et si vous avez lu aussi La vérité sur l’affaire Harry Québert, vous savez que c’est bon signe.

Bloody Harry – Alexandre Arlène

Si vous êtes un potterhead confirmé, vous avez, sans doute, déjà vu passer des planches de Bloody Harry sur le net. Alexandre Arlène a, en effet, commencé à partager ses dessins parodiques d’Harry Potter sur son blog À Poudlard avant de les éditer en B.D. il y a des années.

Si vous ne connaissez pas encore, il est donc grand temps de se rattraper ! Personnellement, je suis une grande fan de ces parodies qui me laissent chaque fois, morte de rire. Entre les noms déjantés des personnages (Doubby, Hermine, Rourou, Loldemort) et les gags super drôles, on ne voit pas passer le temps.

J’ai jeté mon dévolu sur cette édition collector rassemblant les deux premières compilations, accompagnée de petits paper toy trop mignons qui décorent actuellement ma bibliothèque. Le tome 3 est d’ores et déjà dans ma PAL ! Je vous conseille aveuglément cette lecture. À ne pas mettre, tout de même, dans les mains de très jeunes lecteurs !

Ma vie est mieux que la vôtre – Alison Wheeler

Résumé repris de Babelio : « Sois toi-même », « reste vrai.e », et surtout « crois en tes rêves »… On a tous et toutes lu un jour ce genre de conseil qui, quand ça ne va pas très bien, donne envie de courir tout droit dans une baie vitrée. Car, oui, la vie est un poil plus compliquée qu’un poncif sur le bonheur ou une graine de chia sur du fromage blanc 0 %. J’ai donc décidé d’aborder dans ce livre les vraies questions du quotidien : comment savoir si la personne qui vous court après avec un couteau est un serial killer ? Quel fond de teint choisir pour cacher un bleu de Flash-Ball ? Faut-il se faire pousser une moustache pour demander une augmentation à son boss ? Autant de réponses que vous trouverez dans ce livre et qui vous aideront, je l’espère, à affronter ce monde hostile.
Dans cet ouvrage drôle et impertinent qui retrace son parcours et intègre des anecdotes personnelles, des tutos et des conseils pratiques, Alison Wheeler s’amuse à détourner les codes des témoignages lifestyle des célébrités pour en souligner l’absurdité.

Il faut croire que j’avais vraiment envie de rire en ce début 2020. Je sentais venir le corotruc avant l’heure ? Après les Bloody Harry, j’ai enchaîné avec le livre d’Alison Wheeler, comédienne et également chroniqueuse sur Quotidien. Ses chroniques me faisant toujours mourir de rire, j’ai aussi demandé à Papa Noël de m’apporter son livre. Il a entendu mes prières !

Si vous cherchez une lecture amusante, fraîche et drôle qui vous fera passer un bon moment, je vous conseille Ma vie est mieux que la vôtre. Un moment détente qui ne manquera pas de vous rappeler aussi quelques bons souvenirs si vous êtes de sa génération. J’ai peur que si ça n’est pas le cas, vous passiez à côté de bons moments dans votre lecture. Car au travers d’anecdotes sur sa propre vie, racontée avec humour, c’est un peu la nôtre qu’elle raconte aussi !

Énigmatique Japon : une enquête étonnée et savante – Alan MacFarlane

Résumé repris de Babelio : Quand il débarque pour la première fois au Japon, l’auteur, bien qu’anthropologue expérimenté, se trouve immergé dans un monde étrange. Il réagit alors comme Alice au pays des merveilles :  » J’étais plein de certitudes, de confiance et de présomptions infondées sur mes propres catégories de perception du monde. Je ne pensais même pas que le Japon risquait de les bousculer.  » Ses idées préconçues volent en éclats et c’est cette découverte émerveillée qu’il nous offre. Au fil d’enquêtes méticuleuses, il dévoile les multiples facettes du Japon et de son peuple. Il aborde, tour à tour, la vie quotidienne par le rituel du thé, la chanson, les arts martiaux ou les repas, la vie sociale, en s’interrogeant sur les clans, les bains publics, les bonnes manières ou l’éducation, ainsi que la vie politique japonaise et son impérialisme. Sans oublier la fameuse langue japonaise, qui change en fonction de la personne à qui l’on s’adresse. Perspicace, têtu, honnête, Alan Macfarlane nous donne une image inédite de ce pays qui fascine l’Occident depuis des siècles.

Suite à deux lectures humoristiques, j’étais prête pour une lecture plus sérieuse. Je suis fascinée par le Japon depuis mon adolescence et je nourris le rêve de m’y rendre un jour. En attendant, je bois les paroles des youtubeurs qui racontent ce pays, je lis les articles de blogs de voyageurs sur le sujet, je collectionne les livres de cuisine sur le sujet…alors pourquoi pas une enquête expliquant d’un point de vue scientifique les spécificités du Japon et de sa culture ?

Il va s’en dire, que c’était une lecture très intéressante et enrichissante. Il y a plein de choses que j’ignorais notamment certains concepts ou l’histoire derrière des éléments de cette société. Alan MacFarlane aime le Japon mais n’en dépeint pas un pays idéal pour autant, il en explique tous ses contrastes, tous ses aspects culturels en analysant l’histoire, en fournissant des témoignages. Une lecture complète, scientifique mais accessible à tout un chacun.

La passe-miroir 2 : les disparus du Clairdelune – Christelle Dabos

Résumé repris de Babelio : Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Sont-elles liées aux secrets qui entourent l’esprit de famille Farouk et son Livre ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Est-ce qu’on présente encore La Passe-Miroir ? J’avais lu le tome 1 il y a déjà un petit moment et j’avais adoré. Pourquoi j’ai attendu tout ce temps avant de lire la suite ? Je n’en ai vraiment aucune idée mais il est indéniable qu’elle m’a énormément plu. Voir plus que le premier tome !

Quelle imagination ! J’adore l’univers un peu aliceaupaysdesmerveillesque que nous livre Christelle Dabos. Des péripéties, du suspens, un monde imaginaire comme je les aime et les préfère. Une héroïne haute en couleurs…Il me tarde juste de lire la suite ♥

En parallèle…

Je ne peux pas vous parler de mes lectures sans vous parler de celles que j’écoute. Mon mari et moi nous étions lancés dans une relecture commune de Harry Potter. Pour être plus « en même temps », il a fini par me les lire à voix haute. Donc, je me fais faire la lecture ahaha. En ce début d’année, nous avons achevé Harry Potter et l’Ordre du Phénix, nous avons « lu/écouté » Harry Potter et Le Prince de Sang-Mêlé. Et nous en sommes au dernier tome de relecture avec Harry Potter et Les Reliques de la Mort.

 

Ma lecture du moment

En ce moment, je lis dans le cadre du Prix Imaginales des bibliothécaires. Et je suis en plein surkiffe de cette lecture d’Alain Damasio. Je vous en parlerai plus amplement quand je l’aurai terminée mais je suis super emballée.

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :