Mes impressions sur Eddy de Pretto au Palais 12 !

Hola la compagnie sous-marine !

Me revoici devant mon petit écran pour vous raconter mes douces impressions sur le concert d’Eddy de Pretto au Palais 12, ce samedi dernier.

De quoi ? De qui ? Comment ?

Petit retour en arrière. Il y a un peu plus d’un an, je vous parlais ici de ma grande découverte musicale du moment avec l’EP d’Eddy de Pretto. Depuis, « Cure » son album est sorti, « Culte » la version enrichie aussi. Il y a eu des clips supplémentaires, plein d’interviews, toujours pas de victoire de la musique (MAIS POURQUOI?!) et une tournée à rallonge. J’ai lorgné deux ou trois dates sans succès depuis 1 an et demi et je savais qu’il passait ce samedi au Palais 12 à Bruxelles. Je n’étais pas censée y assister mais lundi, mon activité prévue à la base le samedi a été annulée. Je me suis rappelée alors qu’Eddy passait et que la tournée à rallonge était sûrement sur la fin…que si je voulais profiter pleinement de « Culte » en live, c’était un peu le moment de m’y mettre. J’ai donc craqué et ai acheté mes billets (enfin…Maristiti qui était en congé l’a fait). J’ai eu du bol que ce ne soit pas sold out tout de suite (et pour l’anecdote, c’était finalement sold out samedi).

Me voilà donc au Palais 12, en train de manger un petit cornet de frites (on est belche ou pas ici?) avant d’entrer dans la salle. Il y a du monde qui commence à arriver et bien que je sois devenue raisonnable avec les concerts (je n’ai plus forcément le besoin d’être au tout premier rang), j’ai quand même envie de bien voir l’Eddy, dis (je fais des blagues). Je vais donc m’installer tranquillement avec Maristiti et nous voilà super bien placés dans la fosse.

Alors autant j’ai regardé plein de lives d’Eddy de Pretto sur des émissions, sur youtube et ses clips 400.000 fois, autant je ne sais absolument pas à quoi m’attendre de son attitude envers son public. C’est cool. ZE SURPRAÏSE is totale. Je me disais que peut-être il serait froid, peut-être que ce serait un concert « calme », je ne pensais d’ailleurs pas danser.

Bon, on s’en doute. J’avais tout faux. Ce concert était loin d’être calme et j’ai dansé tout le long. Mais avant cela, nous avons eu droit à la première partie : Hervé. C’était pas dingue, mais ça allait. Disons que le gars est vraiment habité et a une énergie de fou. Donc il met bien l’ambiance mais moi je n’ai pas accroché à sa voix.

21h00 arrive alors qu’Eddy était annoncé à 20h50. Je m’impatiente mais YOUPPIE, on éteint les lumières et le public devient fou.

Et là, la voix claironnante d’Eddy illumine la salle, les gens l’acclament ET OOOOOOOOOOOH qu’il est tout petit (je m’attendais à voir un immense Eddy de Pretto, je ne sais pas pourquoi). Mais surtout, tout ce que je constate c’est que sa voix est aussi pure, nette et précise que sur son album. ET sa diction ! On dit souvent que c’est un rappeur et c’est peut-être un peu vrai. En tout cas, je ne comprends pas à quel moment il respire et comment il fait pour ne pas mâcher ses mots vu le débit de parole. Alors là, Eddy de Pretto est vachement à la hauteur et je suis totalement impressionnée, voire subjuguée. Il électrise totalement la foule. Je me dis que j’ai vraiment bien fait de venir.

La scène est équipée d’un écran géant lumineux qui pivote selon les chansons. Un batteur accompagne Eddy ainsi qu’une console de mixage (ou un truc comme ça en tout cas) avec un monsieur qui fait tous les réglages. Et puis Eddy chante, est tout gentil, vient même tout devant serrer des mains et fait bien participer son public. Il m’a aussi complètement effaré en prenant son téléphone et une petite appli « piano » pour nous offrir un moment musical de pure magie. WHAT ?

L’ambiance est au rendez-vous et je kiffe totalement. Rue de Moscou, Jimmy, Quartier des lunes, Grave, en fait, si je ne me trompe pas, tout son album y passe ! Et ça, ça fait plaisir. Zéro frustration ! Je suis très émue sur la chanson Mamere qui pourtant n’avait jamais attiré plus que ça mon attention en l’écoutant sur l’album. Là, elle me transperce le coeur. On a droit aussi à quelques inédits : À propos de toi, une version française revisitée de Thinking about you de Franck Ocean et une reprise de Jul, Je ne suis pas fou. Je ne connaissais pas ces deux chansons et à la sauce Eddy de Pretto, je les ai bien aimées.

Bon bah, en gros, ce concert était juste parfait. Vient le rappel où Eddy balance deux des chansons avec lesquelles il s’est fait connaître Kid et Fête de trop. Je suis en joie ! Et puis, pouf, Eddy disparaît, le concert est fini. T’aurais pu dire au revoir Eddy ! Mais bon, vu le show que tu viens de délivrer, on te pardonne.

Une review donc plus que positive du concert d’Eddy de Pretto. Je tanne déjà Maristiti pour essayer d’aller le revoir au plus tôt tant j’ai été séduite ! Bienvenue Eddy dans mon panthéon à moi ! J’attendais juste un concert pour valider officiellement ton entrée et là, je dois dire que c’était une super fête (pas de trop! Vraiment vraiment pas).

Quelques vidéos du concert ? Par ici.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  • AuroreInparis 19 mars 2019 at 14 h 49 min

    Je l’ai découvert récemment, il y a quelques mois maintenant, et j’aime énormément son timbre de voix. Je vais essayer de trouver des places pour le voir sur scène !

    Reply
    • Hellow Submarine 19 mars 2019 at 14 h 57 min

      Ahaha génial !

      Reply

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :