8 days a week de Ron Howard, un superdocu !

thebeatlesCes temps-ci, je prends peu le temps d’aller au cinéma. Tout simplement, parce que cela a un coût et que j’économise pour d’autres projets. Cependant, j’ai renoncé bien vite à mes principes quand j’ai découvert qu’une soirée spéciale était organisée pour la sortie du documentaire 8 days a week, dans un cinéma près de chez moi. J’ai une grande admiration pour les Beatles et leur histoire (vous l’aviez compris au nom du blog), et je ne pouvais pas manquer cela ! Et je n’ai pas regretté mon achat de ticket. Cette soirée était géniale et le documentaire était bluffant !

Pendant une heure, partout dans le monde, des salles de cinéma et des petits spectateurs étaient connectés au tapis rouge (qui était bleu) de Leicester Square à Londres où nous avions droit à un direct live avec des interviews, entre autres, du réalisateur Ron Howard, de Ringo Starr et Paul McCartney…Ça nous a fait tout drôle avec ouistitiancé de voir Paul McCartney à l’écran, l’ayant vu en concert cet été, c’était un peu comme retrouver un vieux poto car ce légendaire musicien est d’un naturel déconcertant. Bon, je vous avoue que ça n’avait pas grand intérêt mais ça nous a mis dans l’ambiance de l’avant-première.

 

 

Nous avons eu droit au documentaire en lui-même qui est passé tellement vite. Ce documentaire s’attarde donc sur l’époque folle des concerts des Beatles, ceux qu’ils ont donné pendant le début et l’explosion de leur carrière. Et quelle riche histoire en se basant uniquement sur cet aspect de leur succès ! Ce documentaire nous immerge à merveille dans cette épopée médiatique qu’ont vécu nos quatre garçons dans le vent préférés. On fait un réel bond dans le temps. Comme si on assistait à leur émergence dans les années 60. Le tout est présenté de façon claire et amusante.
C’était tellement intéressant ! On a eu droit à des images inédites ou retravaillées. Mais aussi, des anecdotes que j’ignorais encore pour ma part. Saviez-vous par exemple, qu’ils ont été les premiers à donner un concert à Jacksonville où les personnes blanches n’étaient pas séparées des personnes noires ? Tout simplement parce qu’ils n’acceptaient pas la ségrégation et ont menacé de ne pas venir jouer dans cette ville si les personnes n’étaient pas libres de s’asseoir où elles le souhaitaient.

J’ai vraiment eu l’impression de vivre l’époque de la Beatlemania grâce à ce riche documentaire. Chapeau Ron Howard !

Cerise sur le gâteau, pour cette soirée spéciale, nous avons eu droit aux images du concert des Beatles au Shea Stadium de New York. J’avais déjà vu ces images en qualité très mauvaise sur youtube et elles ont été retravaillées spécialement pour la sortie de ce documentaire. La qualité était au rendez-vous et Ouistitiancé et moi en étions très impressionnés.

Le seul « hic » si je puis appeler ça comme ça, c’est que la fin du documentaire est un peu abrupt. Mais il y a tant à dire sur les Beatles que forcément, il faudrait plus de 15 documentaires dans le genre pour tout dire. Du coup, on reste un peu sur notre faim.

N’hésitez pas à aller voir ce documentaire, même si vous n’êtes pas un grand fan. Je prends l’exemple de Ouistitiancé qui n’attendait rien de spécial, n’étant pas contaminé comme moi par le virus, et qui est pourtant ressorti plus que ravi de cette séance !

Beatles

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  • Kimysmile 2 octobre 2016 at 9 h 36 min

    A la sortie du DVD, je prends rendez vous dans ton canapé

    Reply

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :