Postcrossing

Arrêtez vous quelques minutes, fermez les yeux, et revenez quelques années en arrière.

C’est votre anniversaire, vous venez de recevoir vos cadeaux, votre maman a préparé un cake pour le souper, et vous allez souffler vos bougies, entouré des gens que vous aimez et qui vous aiment.

Et puis, vous l’entendez : le couvercle en métal de votre boîte aux lettres se soulève, et se referme. Le facteur est passé. Rappelez vous la joie qui se propage dans votre cœur, et aussi cette certaine forme d’anxiété, de découvrir les jolies cartes d’anniversaire que votre famille vous aura fait parvenir. Vous déchirez l’enveloppe fébrilement, et là…à ce moment là…vous êtes juste heureux. Quelqu’un a pensé à vous !

Maintenant, ouvrez les yeux…vous venez de découvrir le postcrossing !

Tout d’abord, et avant d’entrer dans le vif du sujet, je souhaiterais me présenter. Je suis la sœur aînée de Hellow Submarine, et l’écriture n’est pas mon métier, alors j’espère une certaine indulgence de votre part à tous. Bien que le journaliste se doit d’être neutre, je suis une fan convaincue par le postcrossing alors mon avis sera sans doute romancé, motivé, très positif et très peu nuancé. Mais je l’assume pleinement, et j’ose espérer vous communiquer le plaisir que je ressens grâce au postcrossing.

Alors le postcrossing késako ?

Il s’agit d’un projet mondial qui vise à recréer du lien réel dans notre société, quelque peu dominée par le virtuel, et cela par le biais d’envoi de cartes postales. Un principe très simple, qui est géré de manière très structurée par un site internet : https://www.postcrossing.com/about

En chiffre, cela donne 32 millions de cartes postales envoyées à travers 200 pays.

Comment cela fonctionne ?

Vous créez un compte sur le site du postcrossing et vous créez un profil où vous indiquez ce que vous aimez recevoir comme carte postale, ce que vous souhaitez savoir des personnes qui vous écrivent. A cette étape, il faut être un minimum créatif : plats préférés, échanges de recettes, dictons dans la langue nationale, paroles de chansons,…. Toutes les possibilités existent !

Pour information, l’inscription sur le site est totalement gratuite.

La seconde étape consiste à demander de 1 à 5 adresses sur le site et à envoyer une carte postale aux personnes tirées au sort. Cela se fait de manière totalement aléatoire et par le site directement !

Une fois que votre première carte est arrivée à destination (et que votre correspondant l’a enregistré sur le site) alors, vous pouvez à votre tour recevoir des cartes postales d’autres postcrossers.

Via votre profil, vous avez également accès à un mur où apparaissent les cartes postales que vous avez reçues, ainsi que celles que vous avez envoyées. Vous pouvez au choix, n’avoir qu’un seul contact avec votre correspondant ou au contraire laissez votre adresse et correspondre à plusieurs reprises avec la même personne.

Par la suite, dés qu’une de vos cartes est enregistrée, vous pouvez demander une adresse supplémentaire. Et ainsi de suite,…

Et je note quoi dans la carte postale ?

Ce que vous voulez, en respectant tout de même, une certaine politesse et un certain savoir vivre !

Pas question de vous laissez aller à des propos haineux !

On vous demande juste d’envoyer un peu de gentillesse, d’amour, et de gaiété à de parfaits inconnus, juste…parce que ça fait du bien de revenir aux fondamentaux : un geste gratuit, et gentil !

Personnellement, je dois bien avouer que je raconte un peu ma vie, je réagis aussi aux profils que je rencontre. Je parle de mes joies, de ma famille, de la météo, de cuisine, de livres, des choses que je découvre, …

Parfois dans certains profils, il ya des demandes particulières : une postcrosseuse me demandait par exemple, de lui envoyer un sachet de thé que je bois habituellement, ou encore une plume d’oiseau que j’aurais trouvé au cours d’une ballade.

Pour information, l’essentiel des échanges se fait en Anglais, mais parfois, certaines personnes demandent qu’on écrive aussi en Français. Mais pas de panique, seules quelques bonnes notions en Anglais sont suffisantes, un bon dictionnaire ferait le reste. J’utilise en général le site Reverso, qui traduit aussi des expressions.

12336138_10208149463118288_1074684978_n

Mon bilan personnel ?

Alors à ce jour, j’ai envoyé 25 cartes postales (dans 14 pays différents : Angleterre, Allemagne, Brésil, Taiwan, Espagne, Russie, Japon,….) et j’ai reçu 23 cartes postales (de 15 pays différents : Inde, USA, Japon, Chine, Nouvelle Zélande, Hollande, Allemagne, France,…)

Le plaisir reste le même, je frétille d’impatience en allant relever ma boîte aux lettres (ou encore j’envoie mon amoureux jouer les espions à ma place). Les échanges sont toujours agréables, positifs, chaleureux, et vraiment intéressants.

Et si dans ce monde, si souvent malmené, j’arrive à faire naître un sourire grâce à quelques mots griffonés sur une carte postale, alors, je me dis très simplement, que ma journée n’est pas perdue, et que la vie est encore et toujours très belle !

Happy postcrossing à tous et toutes !

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 Comments

  • Kimysmile 8 décembre 2015 at 10 h 15 min

    Comme je comprends cette joie de découvrir des cartes postales dans sa boite aux lettres (et les amoureux espions, je connais ça aussi xD). Tu résumes très bien ce que je ressens à chaque fois que je mets à ma table du salon pour écrire mes cartes.

    Gros bisous! :*

    Reply
  • Marmoutre 8 décembre 2015 at 10 h 40 min

    Bisous Kimy 🙂

    Reply
  • Caddle 8 décembre 2015 at 12 h 26 min

    Article intéressant ! J’en vois de plus en plus sur le postcrossing (ou snailmail aussi), mais je me posais une question concernant les timbres ? J’avoue que je ne sais pas comment ça se passe les envois à l’étranger. Il faut systématiquement des timbres internationaux, ou les timbres normaux fonctionnent aussi, mais mettent plus de temps ? C’est peut-être une question qui peut sembler bête, mais le fait est que c’est la seule chose qui me retient de me lancer. Ça doit revenir cher (lorsqu’on a, comme moi, un budget plutôt limité…) d’acheter des timbres internationaux systématiquement, non ?

    Bonne continuation pour ton blog 🙂 Je l’ai découvert y a pas longtemps et j’ai pas mis longtemps avant de l’ajouter à mon feed rss ^^

    Caddle

    Reply
    • Hellow Submarine 8 décembre 2015 at 13 h 28 min

      Je laisse le soin à Marmoutre de répondre pour les questions sur le postcrossing mais merci pour ton abonnement à mon blog ! Ça me fait hyper plaisir ! A bientôt :o)

      Reply
    • Marmoutre 8 décembre 2015 at 14 h 44 min

      Bonjour Caddle,
      Pour répondre à ta question, il faut effectivement mettre le bon timbre sur la carte postale, mais pas systématiquement un timbre international. En effet pour les pays de l’Europe, tu dois mettre un timbre européen. Voici le lien pour connaître la liste des pays concernés :
      http://www.bpost.be/site/fr/residential/letters-cards/send/national.html

      Pour le tarif : 1.20 euro pour l’Europe, et 1.42 euro pour le reste du monde.
      Cependant, il existe quelques astuces à connaître pour ne pas exploser ton budget :

      1/ L’achat groupé : en effet, si tu achètes les timbres par feuille entière (5 timbres par feuille), le prix chute à 1.10 euro pour l’Europe et 1.32 euro pour le reste du monde. De plus, tu peux avoir accès à des timbres sur le thème de la Belgique, avec par exemple des cornets de frites, le manneken pis,…

      2/ Le postcrossing n’a pas une obligation de résultat ou de performance. Tu peux donc librement choisir de n’envoyer que 5 cartes par mois, par exemple. Le mois suivant, tu demandes 5 nouvelles adresses, et ainsi de suite. Tu recevras toujours des cartes postales d’autres postcrossers, sans pour autant augmenter ton nombre d’envois.

      3/ Les carte postales gratuites : Il existe dans certains lieux publiques des cartes postales gratuites, comme par exemple dans les cinémas, les musées, les sites touristiques.

      4/ L’appel à un ami : En demandant autour de toi, je suis certaine, que tu trouveras des personnes qui possèdent des cartes postales dont ils ne se servent pas ou plus. Ils seront sans doute heureux de te les donner.

      5/Utiliser des cartes postales toujours en format normalisé ! Si elles ne sont pas de ce format, alors tu devras mettre trois timbres, et là ça devient carrément cher !

      Voilà j’espère avoir répondu à tes questions, et t’avoir donné quelques pistes de réflexions !

      Reply
      • Caddle 8 décembre 2015 at 18 h 19 min

        Merci pour ta réponse très complète 🙂

        Je vais effectivement acheter des timbres groupés et faire attention au format des cartes (je n’y aurais même pas pensé !)

        C’est vrai qu’après tout ce n’est pas un concours, mais j’aime pas ce que je ne connais pas (surtout quand ça coûte des sous… sans vouloir faire la radine, mais bon je dois faire attention à tout, et bien anticiper ^^)

        Encore merci !

        Caddle

        Reply
  • Finfe 8 décembre 2015 at 13 h 05 min

    Très bel article qui donne envie de se lancer… 🙂

    Reply
    • Marmoutre 8 décembre 2015 at 14 h 50 min

      Merci 🙂 et bien allez alors, on achète une petite carte postale et on se lance 😉

      Reply
  • Tartelettes Yankee Candle : le test ! – Hellow Submarine 5 janvier 2017 at 19 h 17 min

    […] son rival direct et très populaire : les Yankee Candle. Ma grande sœur qui vous avait parlé de postcrossing s’en est donc chargé en m’offrant un assortiment de […]

    Reply

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :